Le contenu de mes cours de yoga.

 

Entre Hatha, Kriya, Nidra, Jnana, Karma, Ashtanga, Yin, Kundalini Yoga dont je me sens apte à vous parler, et des autres, Vinyasa, Bikram, Iyengar, Hot, Fly, Power yoga…que je n’ai pas pratiqués, je voudrais d’emblée préciser qu’il n’y a, pour moi, qu’un seul yoga, celui de la réalisation de Soi. Le terme yoga peut être lui-même restrictif ou alors il faudrait considérer qu’il englobe toutes les autres voies autrement nommées vers la réalisation du Soi.

 

Le yoga n’est donc pas une pratique corporelle et/ou mentale et/ou respiratoire et/ou spirituelle. C’est une attitude de vie permanente, tournée vers le Soi, le Divin dont les effets ont des bénéfices sur l’âme, la respiration, le mental et généralement le corps mais pas toujours !

 

Cette attitude nous demande de revisiter constamment notre rapport au corps, à la respiration, à notre mental, à notre spirituel.

 

C’est pourquoi tous les exercices du yoga (selon le Larousse : activité spécialement structurée, adaptée, qui permet de développer les capacités de quelqu’un dans un domaine) font logiquement appel à ses différents aspects de nous.

Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Ayons en conscience l’objectif et ne le confondons pas avec les moyens.

 

Dans mes cours, j’insiste sur la présence à soi, l’équanimité, la bienveillance, la détermination.

 

-La présence à soi :  Le plus important. Rester conscient, instant après instant de soi, des différentes parties de son corps, celles qui travaillent, celles qui doivent rester détendues, de sa respiration, de son calme.

 

-L’équanimité ou l’égalité d’humeur.  Accepter que nous sommes simplement en chemin. Comprendre la nature du mental curieuse de tout. Accepter qu’il va s’échapper de nombreux (petites 😉) fois dans notre séance et le ramener à l’exercice en cours sans polémique intérieure, sans auto-jugement. Accepter son corps tel qu’il est. Améliorer, ouvrir, assouplir, renforcer ce qui peut l’être et adapter nos activités à ses possibilités.

 

-La bienveillance ou la douceur. Nous sommes là pour nous faire d’abord du bien là où nous en sommes, pour faire simplement de notre mieux. Tous les gestes sont conduits et l’intensité est progressive et adaptée au ressenti de chacun.

La fin de la séance doit nous trouver dans un vrai mieux-être.

Nous sommes conscients que notre évolution se fait aussi en douceur, avec respect. Nous repoussons tranquillement les limites de… notre conscience.

 

-La détermination.  Conscients de nos difficultés, nous nous engageons avec nous-mêmes, pour chaque séance, et plus largement pour chaque journée, à faire de notre mieux. Nous renforçons notre volonté, notre esprit.

 

Ces notions fondamentales renvoient aux 8 piliers de l’Ashtanga qu’il importe d’avoir à l’esprit. Si besoin vous pouvez les retrouver dans mon article sur l’assiduité.

 

 

Dans un même cours, même si certains sont annoncés être plus dynamiques que d’autres (le cours du mercredi à 18h00 est plus tonique que celui de 19h00 ) j’accueille tout le monde, de tous âges, de tous niveaux, convaincu que nous avons à apprendre, à profiter les uns des autres. Je tente de m’adapter à chacun en vous proposant des variantes aux exercices et en vous incitant à être créatif avec mes propositions. Vos retours me sont aussi précieux pour mieux vous connaitre.

Vous avez aussi à vous ajuster à l’énergie du groupe, parfois à vous attendre les uns les autres, et c’est un exercice à part entière !

J’ai toujours à l’esprit certaines phrases de mon enseignant, Gaëtan : entrer dans chaque séance comme un débutant, avec bonne volonté, curiosité et humilité.

Pendant de nombreuses années et encore maintenant, j’ai fait et refais les deux mêmes séances et il n’y en a pas eu deux identiques.

 

Je commence presque toujours par Savasana, la grande décontraction, qu’on retrouve régulièrement jusqu’à la fin de la séance, comme un étalon, un repère très précis qui nous permet de nous réaligner pendant nos asanas et pranayamas.

 

Je ne suis pas diplômé d’une école officielle de yoga.

Je ne peux vous proposer que la retransmission de mon vécu.

Je fais aussi de mon mieux à chaque séance, à m’en remettre à plus grand que moi et être canal du courant de la vie, du Divin, de Babaji.

 

Alors, laissez-vous guider en confiance; cherchez et trouvez votre bon yoga. Il mène à la Paix véritable.

 

Namaste.

 

Luc Nermel  le 29 mai 2021